Retour à la liste

MIEL J&P

Général , 2 décembre 2021

Voilà un miel de qualité à défaut de quantité !

Cette année 2021 a nécessité 3 transhumances pour aller chercher le nectar qui fut rare … mais cela a payé puisque les abeilles ont butiné tour à tour de l’acacia, du tilleul puis du châtaignier, un alliage qui nous a mené à la médaille d’argent !

Le miel a aussi été analysé pour connaitre son taux d’humidité (17% pour nous) et celui d’HMF (permet de connaitre l’âge d’un miel et de savoir si celui-ci a été chauffé ou mélangé). Ces analyses disqualifient certains miels (20%).

Un article du Dauphiné est mis sur le panneau d’affichage au sujet de ce concours.

Après cette belle surprise, gardons la vigilance ! Une des ruches de production a été décimée par le frelon asiatique en octobre. La pression en varroas (l’équivalent des tiques chez l’homme) est plus forte en hiver car le nombre d’abeilles diminue au regard de la quantité de varroas. Nous réalisons pour cela un traitement à l’acide oxalique pendant l’hiver, c’est un traitement efficace et le plus naturel aujourd’hui car il ne s’agit pas d’une molécule de synthèse.

Mettons toutes les chances de notre côté et patientons maintenant jusqu’au retour des premières fleurs, c’est le noisetier qui apportera du pollen en janvier…

 

 

 

 

 

Références suivantes

TAPIS